Furusato

Une ville du Japon féodal... Des événements étranges s'y produisent. Une prêtresse revenue de l'autre monde... Aurez-vous assez de courage?
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Momoko-dono [Terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Momoko

avatar

Messages : 4
Date d'inscription : 07/06/2009

MessageSujet: Momoko-dono [Terminée]   Dim 7 Juin - 3:17

• Le Personnage •


Nom: Il ignore quel est son nom, comme il ignore qui sont ses parents.
Prénom: Momoko. Ce qui veut dire enfant de pêche.
Âge: 24 ans
Date de naissance: Né au début de la saison des fleuraisons bercés par les feuilles de cerisiers.
Orientation sexuelle : Dans ses temps troublés, l'homosexualité est mal vue. Les hommes doivent se cacher pour s'aimer. Mais pas Momoko, puisque ce dernier est hétéro.

-

Caractère:
    Qui est vraiment Momoko ? Est-il seulement un jeune guerrier dur et implacable ? Un jeune homme éperdument amoureux ? Un vagabond solitaire cherchant les trésors que le monde possède ? Ou bien, un simple conteur qui tente de fasciner le plus de gens possibles avec ses poésies et ses légendes ?
    Et bien, on peut facilement dire qu'il est tout ça à la fois. Il est tout d'abord un samurai, ou l'était. Momoko sait très bien faire abstraction à ses sentiments. Mais il trouve ça complètement stupide. Pourquoi cacher ce qu'on l'on ressent ? Une question qu'il s'est toujours posé. Il pense que l'amour devrait-être donné à tout le monde. C'est le seul sentiment qui peut faire bouger les montagnes.

    Il est aussi un vagabond solitaire qui recherche les merveilles que cache le monde. Doux poète au cœur tendre et sauvage à la fois, il essaye de chercher les innombrables trésors que 'il y a sur terre. Que ce soit de l'or, des paysages imposants, des histoires conter par les gens, et même les êtres humains. Car en chacun se cache un cœur pur qui vaut tous les trésors.

    Momoko a trouvé comment donné de la joie aux gens. Il parcoure les villes pour conter des légendes. Quelquefois ses légendes sont un tissu de mensonge, mais il s'arrange toujours pour faire plaisir aux personnes qui l'écoutent avec une oreille attentive. Il a un très bon contacte avec les enfants, qui la plupart du temps, se réunissent autour de lui pour qu'il leur raconte l'une de ses histoires fabuleuses, de fantômes et de Yokai (sorte de démon dans la mythologie japonaise.) Il sait aussi se faire apprécier des femmes par ses vers tendres qui finissent toujours par de la mélancolie.

    Momoko est un conteur, ou pour certains un orateur avant d'être un guerrier. Il est du genre à penser aux autres avant de penser à lui. Une gentillesse qui lui vaudra sans doute une place pour le paradis ou quelque chose dans le genre. Il ne peut fermer les yeux sur quelqu'un qui est dans le besoin. Il pourrait très bien lui donner sa dernière ration de nourriture, même s'il sait que le lendemain, il n'aurait rien. Certains diront qu'il attend la mort. Mais est-ce vrai ? Un sourire qui figure toujours sur sa bouche en signe de bonté, rare, sont ceux qui peuvent percer son visage gaie. Car, derrière ce masque, se cache des larmes pleurant un être chère qui s'en est allé. La tristesse et la mélancolie recouvre son coeur et son âme. Une joie qu'il exhibe devant les autres, mais qui s'éteint quand il est seul.


Histoire:

Chapitre I : L'enfant du pêcher


    L'hiver arrivait à sa fin et allait céder sa place à son frère plus chaleureux, le printemps. Les premiers rayons du soleil faisait fondre le manteau de neige qui couvrait la vallée. Sur les innombrables cerisier qu'il y avait, on pouvait apercevoir les premières feuilles roses qui s'ouvraient et se laissaient emporter par les premières brises du printemps. On pouvait apercevoir une danse unique qui se représentait qu'une fois dans l'année. Une danse que les habitants appelaient (Sakurodori) La danse des feuilles de cerisiers. De nombreux habitants d'un village non loin de cette vallée, venaient chaque année contempler le spectacle et déguster leur thé. Nobles ou paysans, tous oubliaient leur rang sociale et se laissaient entraîner par le spectacle, et bercer par la mélodie que certains jouaient. Une sorte de rituel ou encore une prière à l'honneur du Dieu de la vallée.

    A la fin de la journée, alors que tout le monde s'en allaient pour dormir. Une seule femme était restée pour continuer de s'émerveiller devant le tableau, elle entendit des cris provenant du seul arbre que personne ne remarquait. Un petit pêcher caché par les feuilles roses de tous ses cousins. Un pêcher qui n'avait pas donné de fruit depuis cinq ans. A ses pieds, se trouvait un petit bébé recouvert de pétales. Et au-dessus de cet enfant, était suspendu une pêche. L'arbre qui semblait mort ou bien maudit, renaissait. Comme si l'enfant y était pour quelque chose. La femme prie le chérubin dans ses bras fragiles et le berçât pour le calmer. Il s'endormit doucement et délicatement. Devant ce spectacle féérique, la femme décida de l'adopter et de l'appeler Momoko. Cette femme était la troisième épouse d'un maître d'arme du village. A cette époque la polygamie était approuvé et les femmes ne s'en plaignaient pas.

    Momoko le plus jeune des sept enfants, grandit en tant que guerrier. Son père adoptif lui enseigna tout ce qu'il devait savoir pour devenir un expert au sabre. Contrairement à ses frères, le jeune garçon était plutôt frivole. Il rêvait de s'évader et aller courir pour jouer. Ce qui lui était interdit. Car il devait renforcer son cœur et son âme. Il devait faire abstraction de ses sentiments.

    Tous les soirs, quand la lumière écarlate de la lune éclairait les pénombres, Momoko s'en allait vers la vallée, se poser au pied du pêcher. Et là, il composait des poésies pour l'arbre, tout en regardant le ciel nocturne. Comme s'il vivait et partageait les sentiments du jeune garçon. Ce que Momoko voyait en l'arbre, était un père ou une mère. Un confident qui l'écouterait quoi qu'il arrive. Ni la pluie et ni la grêle, empêcherai le pêcher d'écouter les dires du petit garçon.

    Jours après jours, année après année, le pêcher continua de donner de son fruit. Comme s'il vivait à travers Momoko. Les villageois prirent peurs et tous s'éloignèrent du jeune garçon, tout en le haïssant." Démon ! !" Crièrent les villageois à chaque fois qu'il était vu. Traité de la sorte par tout le monde, sauf sa mère adoptive qui l'aimait pour ce qu'il était, et son père qui voyait en lui un démon puissant à exploiter. Son entraînement devin de plus en plus dur. Isolé du monde extérieur et enfermé dans une sorte de temple, il voyait que rarement la lumière du jour. Jusqu'à que sa mère, celle qui l'aimait. La maladie lui avait prise sa vie. Après cet évènement, son père le traitait comme un moins que rien, et délaissa l'entraînement. La cause est qu'il avait perdu sa femme qui était la plus jeune et la plus belle des trois. C'était donc au plus âgé des frères de prendre en main le dôjo. Avec son frère, Momoko recevait plus de coup, mais apprenait plus vite. Aussi bien qu'à l'âge de douze ans, il surpassait la plupart de ses frères, l'aîné décida de l'emmener dans une grande , pour le remercier de ses prouesses. Une grande qui se trouvait à seulement dix kilomètres de sa ville "natal". Bien sûr, ça sentait le coup fourré, mais il s'en fichait, du moment qu'il pouvait voyager. Il dit au revoir à son pêcher et partie avec son frangin.


Chapitre II : Quand la pêche rencontre le cerisier



    Kamakura, la plus grande ville du à cette époque. (je crois.) On pouvait y trouver tout et n'importe quoi dans la ville. Le frère de Momoko, avait décidé de l'emmener avec lui pour les affaires du temple. Ils avaient besoin d'argent et ça se ressentait dans la famille. L'aîné avait demandé à son jeune frère d'attendre dans un endroit précis, que quelqu'un vienne lui remettre un sac, qui était supposé être des plus important. Bien que Momoko ne comprenait pas vraiment il s'exécuta. Quelques heures plus tard, un homme balafré, arriva avec une lourde charge à ses mains. Il regarda le petit et lui remis l'argent. Au même moment, quatre personnes sortirent de nulle part et attaquèrent Momoko et l'autre homme. Le balafré, sorti son katana et commença à se défendre, tandis que le jeune garçon, couru aussi vite et aussi loin que possible, avec le sac entre ses petites mains, poursuivie par deux hommes, il n'eut aucun problème pour les semer, grâce à son petit corps vif, il put ce faufiler entre les ruelles étroites de la ville. Pour finir dans une maison qui n'ouvrait que le soir. Une sorte de bordel.

    Les doux parfums des fleurs qui embaumaient la baraque, laissait faire croire que le jeune Momoko se trouvait au paradis. Si un aveugle pénétrait en ses lieux, il reconnaîtrait chaque arôme que dégageait cet endroit. Des odeurs de fleurs. Tout autour de lui, on pouvait apercevoir des nobles, des paysans et samouraïs, qui avaient trop picolés et qui tenaient sous leur bras des jeunes filles. Même s'il y avait une abondance d'alcool, le parfum des fleurs étaient toujours le plus fort. Momoko ferma les yeux pour se laisser bercer par les doux arômes et se laisser entraîner par son imagination. Une soudaine main l'agrippa. Quand il ouvrit ses paupières, il put apercevoir une vieille femme, accompagnée de trois jeunes filles. Cette femme était la régente de cette maison. Une brûlure au visage marqua Momoko, mais ce qui le marqua encore plus, c'était son odeur. Un genre unique. Ni aucune fleur, ni aucun fruit ni rien de ce qu'il avait senti ne sentait, comme elle. Un agréable fumet qui venait caresser ses narines. Le regard que jetait la maîtresse de maison à Momoko était plutôt froid. Jusqu'à quelle remarque ce sac entre ses mains. Le froid avait fondu pour laisser place à la chaleur d'un sourire. Elle se retourna et appela une fille. "Sakura." C'était le nom de cette fille.

    -Sakura-chan occupe toi bien de ce jeune garçon. Il est notre meilleur client. ^^

    La jeune femme s'approcha du petit garçon de douze ans. Dans ce monde l'âge importe peu, quand l'argent y est. Un sourire charmeur se dessinait sur ses lèvres roses pâles. Envouté par la beauté et l'odeur de cette femme, Momoko se laissa entraîner dans une chambre avec elle. Sans trop comprendre ce qu'il s'était passé, le sac avait disparu. C'est la propriétaire qui le lui avait prise quand il s'émerveillait devant la magnifique jeune fille. Sakura s'assit sur une sorte de coussin. Momoko fit de même en s'installant en face de la fille. Il n'osait pas la regarder dans les yeux. A chaque fois qu'il levait la tête pour tenter de la voir, il rougissait. Un spectacle que la jeune fille trouvait drôle. D'une voix douce et claire, elle demanda le prénom du petit garçon. Timidement, il lui répondit :

    -Je... Je suis Momoko... 12 ans...

    -Enchantée, moi, c'est Sakura et j'ai 19 ans.

    Plus la discussion avançait et plus le jeune garçon était mis en confiance à un point de parler calmement à son interlocutrice. Il se faisait, tard et une longue route attendait Momoko. Quand il voulut récupérer le sac et son contenu, la gérante lui répondit non. Mais en échange, il pouvait venir autant de fois qu'il le désirait. Et ça jusqu'à la fin de sa vie. Cela convenait à Momoko. Il pouvait revenir autant de fois qu'il voulait, pour parler avec la fille qui lui faisait tant d'effets.

    Quand il fut rentré chez lui, son frère lui passa un savon. Il voulait savoir, ce qui était arrivé au sac qui était plein d'or. Momoko lui dit la vérité. Du moins, pas entièrement. Il lui dit juste, qu'il avait été poursuivie par deux hommes. Et qu'il avait réussi à les semer en balançant le sac et son contenu. Sous une telle histoire, le frère aîné, le rua de coups.

    Cela fait maintenant trois ans que le jeune Momoko rend visite à la fille qu'il aime. Deux fois par semaine, il s'en va, dans le manteau de la nuit pour parler avec Sakura. Plus les saisons passaient et plus son amour grandissait. Le pêcher quant à lui grandissait, grandissait. Jusqu'à s'imposer dans la vallée aux cerisiers. Comme s'il vivait en fonction de Momoko.

    Un soir, alors que Momoko se rendait au bordel, il apprit que ça bien aimée Sakura était grièvement malade. Une maladie courante en ses temps. Mortel, elle ne laissait aucun survivant. Et quelques jours plus tard, la jeune fille perdit la vie. Momoko ne put lui avouer ses sentiments. Mais il apprit par la gérante, que les dernières pensées et paroles de Sakura étaient tournés vers lui. Des paroles pleines de chaleurs, d'amours et d'humour. Après cet évènement, il ne revint plus jamais.


Chapitre III : Fin d'un d'une histoire, début d'une autre


    Cela fait maintenant neuf ans depuis la mort de Sakura. Entre temps, le pêcher a été abattu par les villageois et Momoko fut chassé du village l'année dernière. Maintenant, il vagabonde de ville en ville dans l'espoir de faire le bonheur autour de lui, avec ses légendes et contes. Mais son histoire est loin d'être fini.

-

Rang désiré : Momoko n'est qu'un vagabond qui parcoure les villes pour conter, les histoires et les légendes qu'il entend durant son périple. Il vous raconte ses contes en vers.

• Toi & le Forum •


Prénom: C'est un secret.... C'est ce qu'on va dire...
Âge: 17 ans
Sexe: Homme ou femme ???

Comment as-tu découvert le forum?: Sur un Top-site.

Code:


Dernière édition par Momoko le Lun 8 Juin - 12:43, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chang-O Adashi
Fondatrice ~ Fille de l'Empereur
avatar

Messages : 44
Date d'inscription : 06/06/2009
Age : 21

MessageSujet: Re: Momoko-dono [Terminée]   Dim 7 Juin - 10:24

Aaaaaah! Qu'elle nouille ><" Oui effectivement, c'est bien "la défaite" le dernier mot, je vais arranger ça! Merci!

Sinon, pour la date de naissance, tu n'a juste qu'à donné le jour et le mois, ça suffira Razz.

Et, malgré mes étourderies, je te souhaite la bienvenue et bonne chance pour la fin de ta fiche Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://furusato.lovelyforum.net
Momoko

avatar

Messages : 4
Date d'inscription : 07/06/2009

MessageSujet: Re: Momoko-dono [Terminée]   Dim 7 Juin - 16:55

C'est pas grave pour la petite erreur. Ce qui prouve que j'ai bien lu le règlement Wink
Pour la date de naissance, je pense que c'est bon. Mais il est toujours bon de préciser l'année. Car le japon féodal a duré un certain temps. Et je pense que certains voudront rechercher un peu dans l'histoire du pays et essayer de faire leur présentation avec certains évènements historiques qui a eu lieu. Comme pour les samurais, qui après certaines guerres ont désertés et son devenu des vagabonds. Des trucs dans le genre. ^^

Merci, je tenterai de finir le plus rapidement possible pour pouvoir rp ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chang-O Adashi
Fondatrice ~ Fille de l'Empereur
avatar

Messages : 44
Date d'inscription : 06/06/2009
Age : 21

MessageSujet: Re: Momoko-dono [Terminée]   Dim 7 Juin - 18:32

Oui, je vais y réfléchir Wink

Bonne chance ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://furusato.lovelyforum.net
Momoko

avatar

Messages : 4
Date d'inscription : 07/06/2009

MessageSujet: Re: Momoko-dono [Terminée]   Lun 8 Juin - 12:45

Voilà, fiche terminée. J'espère que c'est bon, même si c'est long, je trouve que c'est un peu quand même tiré par les cheveux xD. Bonne chance pour la lecture ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thor Klein
Admin à l'essai ~ Cousin de la famille Adashi ~ Assassin secret
avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 07/06/2009

MessageSujet: Re: Momoko-dono [Terminée]   Lun 8 Juin - 15:55

Belle présentation, tout me parrait bon ^^

Bienvenue =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chang-O Adashi
Fondatrice ~ Fille de l'Empereur
avatar

Messages : 44
Date d'inscription : 06/06/2009
Age : 21

MessageSujet: Re: Momoko-dono [Terminée]   Lun 8 Juin - 19:29

Validé!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://furusato.lovelyforum.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Momoko-dono [Terminée]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Momoko-dono [Terminée]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)
» Azur, adorable petite boule de poils bleue. (Terminé. )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Furusato :: Avant tout :: Présentations Validées-
Sauter vers: